Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !27 septembre 2021
Ce que vous devez savoir sur le déclenchement par ballonnet - Naturelle Maman

Déclenchement par ballonnet : avantages et inconvénients

Si votre sage-femme ou gynécologue vous a proposé un déclenchement par ballonnet, je vous donne quelques éléments d’informations qui vous aideront à peser le pour et le contre avant de vous décider. Apprenez-en plus sur cette méthode de déclenchement de l’accouchement sans médicaments, qui a ses avantages et ses inconvénients.

Beaucoup moins connue que le déclenchement du travail par ocytocine de synthèse, le ballonnet est pourtant une méthode de déclenchement plus douce et sans médicament qui peut-être pratiquée même si vous avez déjà eu une césarienne ou si votre bébé présente une fragilité.

Le déclenchement par ballonnet : comment ça marche ?

Le ballonnet est une fine sonde en latex au bout de laquelle se trouve un petit ballon vide et dégonflé. La sonde va être introduite au niveau du col de l’utérus de façon stérile à l’aide d’un spéculum.

Tout ce que vous devez savoir sur le déclenchement par ballonnet
Le dispositif a pour objectif de dilater mécaniquement le col de l’utérus en exerçant une pression sur l’orifice interne – Naturelle Maman

La pose du ballonnet peut faire mal, mais la plupart des femmes n’ont plus de douleur une fois qu’il est gonflé.

Une fois la sonde en place, le ballonnet qui se trouve dans le col de l’utérus va être rempli avec environ 80ml de sérum physiologique.

Une fois rempli, le ballonnet va agir sur votre col en le ramollissant et en le forçant à se dilater progressivement, pour qu’il soit «mûr» et apte à réagir aux contractions par la suite.

Après l’installation du ballonnet et à l’évaluation du bien-être de votre bébé à l’aide du monitoring, vous pouvez marcher, manger, aller aux toilettes, prendre une douche… et même retourner à la maison si votre médecin est d’accord.

Vous pourrez tranquillement gérer les contractions à la maison et appeler les salles de naissance de votre maternité si vous perdez les eaux ou beaucoup de sang, si vos contractions sont très douloureuses et rapprochées ou si votre ballonnet est tombé.

SI tout se passe bien, le ballonnet tombe par lui-même lorsque la dilatation du col aura atteint environ 3 cm, ce qui peut prendre environ 12 heures.

Une fois qu’il est tombé, si le col est suffisamment mature et que les contractions sont régulières, votre accouchement pourra se dérouler normalement sans avoir recours à des médicaments.

Rejoignez Naissance douce, le programme de préparation à l’accouchement en ligne créé par l’équipe de sages-femmes de Naturelle Maman.

Dans quel cas le déclenchement par ballonnet peut vous être conseillé ?

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles on peut vous proposer un déclenchement par ballonnet :

🔴 Si vous avez dépassé votre date de terme de plus d’une semaine,

🔴 Si vous devez être déclenchée et que vous avez déjà accouché par césarienne,

🔴 Si vous souffrez d’un problème de santé qui nécessite que votre accouchement soit déclenché comme une pré-éclampsie, une infection grave ou si votre bébé ne reçoit pas assez d’oxygène,

🔴 Ou si votre poche des eaux s’est rompue ou fissurée mais que vous n’avez pas ou peu de contractions.

Les avantages d’un déclenchement par ballonnet

Le déclenchement par ballonnet présentent plusieurs avantages importants qui méritent d’être connus, comme :

🔴 Le fait de vous permettre d’être déclenchée sans médicaments, qui peuvent surstimuler l’utérus et entraîner des complications.

🔴 C’est une option de déclenchement plus sûre si vous avez déjà eu une césarienne et que votre date de terme est dépassée. (2) L’ocytocine de synthèse peut augmenter les risques de complications, et notamment de rupture utérine, sur un utérus cicatriciel. Pas le ballonnet puisqu’il agit seulement sur l’ouverture de votre col et pas sur la stimulation de votre utérus.

🔴 Une étude publiée dans la Cochrane (3) a démontré qu’un déclenchement par ballonnet était aussi efficace qu’un déclenchement par prostaglandines par voie vaginale, mais que le ballonnet était moins risqué pour le bébé.

Selon Christian Jean, Sage-femme qui pratique l’accompagnement global et les accouchements en plateau technique, « c’est avant tout un moyen supplémentaire à disposition pour obtenir une chance d’accoucher normalement. Je pense plus spécialement aux femmes avec un utérus cicatriciel, qui n’avaient aucune chance auparavant de pouvoir être déclenchées. Grâce au ballonnet, l’espoir existe, à condition que le col soit légèrement ouvert, au minimum pour passer la sonde.« 

… et les inconvénients de cette méthode de déclenchement

S’il vous est proposé par votre sage-femme ou votre gynécologue, c’est parce que le ballonnet est généralement un moyen sûr de déclencher le travail, et il peut souvent être efficace.

Néanmoins, il présente quelques inconvénients à considérer :

🔴 La pose peut être très douloureuse. Heureusement, la douleur et l’inconfort ne durent généralement pas longtemps et votre médecin pourra peut-être vous proposer des médicaments pour soulager la douleur. Mais certaines femmes témoignent d’une forte douleur pendant de longues heures.

🔴 Comme toutes les méthodes de déclenchement, le résultat n’est pas garanti. Le ballonnet ne provoquera pas toujours la dilatation du col de l’utérus et vous devez vous préparer à la possibilité que ça ne soit pas suffisant pour déclencher votre accouchement.

🔴 Il peut provoquer des saignements importants chez les femmes dont le placenta est inséré bas. Si votre gynécologue ou sage-femme vous a dit que votre placenta était bas, il vous conseillera certainement une autre méthode de déclenchement.

🔴 Il peut prolonger le travail et provoquer des complications qui vont de pair avec un travail prolongé s’il est laissé trop longtemps dans le col de l’utérus. Une étude a notamment montré que la pose d’un ballonnet pendant sept heures ou plus était associée à un travail plus long, jusqu’à 11,5 heures en plus (soit une augmentation de 37% de la durée). (4)

Vous pouvez perdre un peu sang au moment de la pose ou du retrait du ballonnet, sans que ce soit inquiétant.

Est-ce qu’il y a des contre-indications et/ou des effets secondaire ?

Il y a peu de risques d’effets secondaires à part des douleurs ou de légers saignements
lors de la pose.

Il y a en revanche plusieurs contre-indications :

  • Placenta prævia, vasa prævia ou placenta percreta,
  • Rupture complète de la poche des eaux
  • Présentation du siège ou transverse de votre bébé,
  • Infection évolutive à herpès génital,
  • Polyhydramnios,
  • Anomalies de tracé du rythme cardiaque fœtal,
  • Procidence du cordon,
  • Cardiopathie maternelle,
  • Terme < 37 SA.

Témoignages : elles ont vécu un déclenchement par ballonnet

J’ai demandé aux femmes qui me suivent sur facebook et instagram de partager leur expérience de déclenchement par ballonnet, voici quelques-uns de leurs témoignages :

Cynthia : « La pose a été un peu douloureuse et désagréable, ensuite ça ne m’a pas empêchée d’aller marcher. Je l’ai perdu au bout d’une heure et le travail commençait. 6 heures après notre petite crevette poussait ses premiers cris ! J’appréhendais beaucoup le déclenchement mais finalement j’en garde un bon et beau souvenir. »

Fanny : « J’ai eu un début de déclenchement par ballonnet pour raison médicale. La pose n’est pas douloureuse. Le ballonnet a déclenché des contractions et aidé mon col à se dilater. Malheureusement, ça n’a pas été suffisant. Après avoir retiré le ballonnet, le déclenchement s’est poursuivi avec la prise de comprimés puis avec la pose d’une perfusion d’ocytocine et une rupture de la poche des eaux. Mon petit coeur est finalement arrivé par césarienne, en pleine santé. Le ballonnet est pour moi ce qui était le plus naturel. »

Tania :  » J’ai eu un ballonnet pour mon AVAC. Puis on m’a percé la poche des eaux et bébé était là en quelques heures. Mon premier déclenchement aux ovules de prostaglandine avait viré à la catastrophe… »

Coralie : « J’ai eu un déclenchement par ballonnet à 35 semaines pour raison médicale. Ca a fonctionné mais c’était long, très long… »

Cyn : « J’ai eu le ballonnet suite à une fissure de la poche des eaux. C’était une tentative d’AVAC et je n’ai pas eu de contractions pendant 14h. Ensuite ça a bien fonctionné mais la pose n’est pas super agréable. Douleur horrible ! Ca a bien ouvert le col mais quelle douleur ! »

Laity Xia : « Très mauvaise expérience pour moi ! Pose du ballonnet douloureuse. Contractions toute la nuit très douloureuses aussi. Pour qu’au final mon col ne s’ouvre qu’à un centimètre… Heureusement au retrait, les douleurs se sont dissipées et les contractions ont commencé. »

Aurélie : « Déclenchement par ballonnet, pas de douleur à la pause à 10h le matin, les contractions ont commencé 2h après. Bébé est ensuite arrivé à 2h le lendemain matin. Cela m’a permis de garder mon projet d’accouchement physiologique, j’étais soulagée. »

Parlez-en avec votre sage-femme ou gynécologue pour être sûre de prendre la bonne décision

Si on vous a proposé un déclenchement par ballonnet, vous avez maintenant les informations nécessaires pour faire votre choix.

Un ballonnet de dilatation peut être un outil bénéfique pour le déclenchement du travail, en particulier pour les femmes qui ont dépassé leur terme de plus d’une semaine et qui préfèrent essayer une option sans médicament ou ont déjà subi une césarienne.

Si vous n’en êtes pas encore là, je vous donne dans cet article toutes les méthodes naturelles qui peuvent favoriser un déclenchement naturel du travail.

Donc, si vous devez être déclenchée et que le ballonnet semble être une bonne option pour vous, parlez-en à la sage-femme ou au gynécologue qui vous suit.

Il ou elle peut vous aider à peser le pour et le contre et à faire le bon choix pour votre accouchement.

Qui a été déclenchée avec un ballonnet parmi vous ? Est-ce que cette méthode a fonctionné ? Qui vous l’a conseillé et pourquoi avez-vous été déclenchée ? Partagez votre expérience avec la communauté des Naturelles mamans ci-dessous !

Anne-Laure Brunelle

Rejoignez Naissance douce, le programme de préparation à l’accouchement en ligne créé par l’équipe de sages-femmes de Naturelle Maman.

Sources

(1) Duerr HA. (2012). Foley catheter is a safe, effective option for labor delivery.
obgyn.net/news/foley-catheter-safe-effective-option-labor-induction

(2) Kruit H, Wilkman H, Tekay A, Rahkonen L. Induction of labor by Foley catheter compared with spontaneous onset of labor after previous cesarean section: a cohort study. J Perinatol. 2017 Jul;37(7):787-792. doi: 10.1038/jp.2017.50. Epub 2017 Apr 13. PMID: 28406484.

(3) de Vaan MDT, ten Eikelder MLG, Jozwiak M, Palmer KR, Davies-Tuck M, Bloemenkamp KWM, Mol BJ, Boulvain M. Mechanical methods for induction of labour. Cochrane Database of Systematic Reviews 2019, Issue 10. Art. No.: CD001233. DOI: 10.1002/14651858.CD001233.pub3

(4) Sarah Crimmins, Martha K. Coghlan, Julie A. Hurvitz, Kristin L. Atkins, Ruofan Yao, Ozhan M. Turan, 414: Duration of Foley Balloon placement as a predictor of successful induction of labor in singleton pregnancies, American Journal of Obstetrics and Gynecology, Elsevier, January 2018.

(5) Jagielska I, Kazdepka-Ziemińska A, Janicki R, Fórmaniak J, Walentowicz-Sadłecka M, Grabiec M. Ocena skuteczności i bezpieczeństwa preindukcji porodu cewnikiem Foley’a [Evaluation of the efficacy and safety of Foley catheter pre-induction of labor]. Ginekol Pol. 2013 Mar;84(3):180-5. Polish. doi: 10.17772/gp/1560. PMID: 23700844.

(6) Jozwiak M, van de Lest HA, Burger NB, Dijksterhuis MG, De Leeuw JW. Cervical ripening with Foley catheter for induction of labor after cesarean section: a cohort study. Acta Obstet Gynecol Scand. 2014 Mar;93(3):296-301. doi: 10.1111/aogs.12320. Epub 2014 Jan 13. PMID: 24354335.

2 Comments

  1. Mekhnawa Reply

    J’ai eu le ballonnet pour mon deuxième qui ne se décidait pas. Le gynéco m’avait convaincue qiue ça permettrait de respecter pour projet d’accouchement physio et voie basse. La pose a été douloureuse au point de me faire vomir mais c’est surtout après que j’ai douillée. Ca a marché et ça m’a permis d’accoucher le lendemain mais les contractions ont été vraiment intenses et rapprochées, bien plus douloureuses que pour mon premier bébé. Honnêtement je ne le recommande pas à mes amies, sauf peut-être celles qui ont une césa et qui n’ont pas d’autres choix.

  2. Enora Reply

    Merci pour cet article. Je dois être déclenchée dimanche si je n’ai pas accouché avant, je serai à terme j+7… Votre article m’aide à me faire une opinion même si je ne sais pas vraiment si c’est pire ou mieux que l’ocytocine de synthèse. Peut-être que vous pourriez le préciser ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *