Augmentez de 80% vos chances d’avoir un bébé en trois étapes

Il y a quelques semaines, j’ai emmené mes enfants en vacances chez mes parents en Bretagne, où j’ai retrouvé mes deux amies d’enfance, Manon et Sarah.

J’ai toujours trouvé que Sarah et Manon se ressemblaient beaucoup. Toutes deux grandes et athlétiques, elles étaient toujours les premières quand on était petites à créer de nouveaux jeux, des histoires à dormir debout et à faire preuve d’un enthousiasme à toute épreuve.

Comme j’habite maintenant très loin de la Bretagne et qu’elles ont aussi déménagé, on ne s’était pas vues depuis plusieurs années. J’avais hâte de voir si elles avaient beaucoup changé ou si elles se ressemblaient toujours autant.

Elles étaient toujours les mêmes. Toutes deux toujours aussi dynamiques, ont trouvé un travail dans lequel elles semblent heureuses et ont l’air épanouies dans leur couple.

Mais il y a maintenant une différence entre elles.

Mes deux amies ont 34 ans, mais Sarah a déjà deux enfants et envisage d’en avoir un troisième, tandis que Manon tente désespérément d’en concevoir un depuis plusieurs années, sans succès. Sarah est toujours aussi enjouée alors que Manon est devenue plus taciturne et anxieuse. La voir dans cet état m’a bouleversée et m’a donné envie de mieux comprendre ses problèmes.

En cherchant des solutions de médecine naturelle qui pourrait aider Manon à résoudre ses problèmes de fertilité, j’ai découvert ces chiffres effrayants.


Les problèmes de fertilité touchent 80 millions de personnes dans le monde

Si vous êtes comme moi, vous connaissez certainement dans votre entourage plusieurs couples qui ont du mal à concevoir un bébé. Peut-être que vous même peinez à tomber enceinte ou avez conçu un de vos enfants après de longs mois, voire plusieurs années de tentatives ?

Difficile de passer à côté de ce problème, car l’infertilité est un mal de plus en plus fréquent qui affecte plus de couples que jamais. Un couple sur six rencontre des difficultés à concevoir un bébé.1

S’il n’existe pas de chiffres qui indiquent l’évolution de ce phénomène, le monde scientifique assure que la fertilité baisse d’année en année. En cause : notre environnement et notre mode de vie qui influeraient sur la génétique.

Pour tenter de soutenir mon amie d’enfance, et pour vous aider à mettre toutes les chances de votre côté pour concevoir un bébé quand vous le souhaitez, j’ai mené l’enquête et lu plusieurs études médicales qui affirme qu’un régime alimentaire adapté peut très fortement augmenter la fécondité des femmes et des hommes.


Un régime de fécondité, c’est quoi exactement ?

C’est une manière de manger qui va aider votre corps dans son travail de reproduction. Ce régime comprend des aliments riches en nutriments dont vous avez besoin pour le bon fonctionnement de votre système hormonal, la qualité des ovules et du sperme, le développement du fœtus et bien plus encore.

C’est un régime qui est conseillé par de nombreux nutritionnistes et obstétriciens2, qui se concentre sur vous et votre futur enfant afin de lui donner le meilleur départ dans la vie .

Des recherches médicales provenant de l’Université de Harvard

Des chercheurs de la Harvard School of Public Health ont mené une étude sur plus de 17000 femmes mariées qui a montré une diminution de 80% des problèmes de fertilité chez celles qui acceptaient de changer leur alimentation. Les femmes qui ont changé plusieurs facettes de leur style de vie, y compris leur régime alimentaire, ont connu une très forte diminution des troubles de l’ovulation, contrairement aux femmes qui n’avaient rien changé.


Les avantages du régime de fertilité naturelle
  • Fournit des antioxydants, des vitamines et des minéraux qui aident à protéger les ovules et la santé du sperme des dommages causés par les radicaux libres .

  • Aide le corps à maintenir l’équilibre hormonal en fournissant les graisses nécessaires à la production et la fonction hormonale.

  • Fournit à votre corps une abondance de vitamines, minéraux, antioxydants et autres nutriments nécessaires pour une santé optimale.

  • Peut diminuer les chances d’une fausse couche à cause d’une résistance à l’insuline et protège des dommages causés par les radicaux libres pour les ovules, le sperme et l’ADN .

  • Aide à construire des stocks de nutriments indispensables pour une grossesse en bonne santé.

  • Favorise l’énergie, la vitalité et la libido.


Première étape : bannir ces aliments de vos placards

Sucre, sodas et jus de fruits pasteurisés
Si vous souhaitez tomber enceinte, le sucre va devenir votre pire ennemi car il augmente votre glycémie et affecte votre système immunitaire et votre équilibre hormonal. Il va falloir éviter tous les sucres transformés, raffinés et artificiels, les sucreries en tous genres, la farine blanche, les sodas et jus de fruits, le pain, les biscuits et les chips. Pour les accros, il vous reste des alternatives avec le sirop d’agave, la stevia, le miel et le sirop d’érable.

Caféine
Des études ont montré que la caféine peut affecter votre équilibre hormonal, augmenter vos chances d’une fausse couche et bloquer l’ovulation.3 Les chercheurs ont découvert que le café pouvait même réduire considérablement l’activité musculaire des trompes de Fallope qui “transportent” les ovules des ovaires à l’utérus.

Aliments à base de soja

Il est préférable d’éviter les aliments à base de soja transformés tels que le lait de soja, les steaks de tofu, les chips de soja, la viande à base de soja, les crèmes dessert au soja, afin d’éviter de perturber votre équilibre hormonal. Les hommes et les femmes sont touchés de manière équitable par les phytoestrogènes contenus dans cet aliment, aux effets similaires aux œstrogènes féminins.

Tout ce qui est allégé

Bonne nouvelle ! Vous allez pouvoir manger du gras, car votre corps en a besoin pour produire des hormones en quantité suffisante à la conception d’un bébé.

Quand vous faites vos courses, n’achetez plus aucun produits allégés. Les aliments qui sont modifiés pour être réduits en gras ou sans gras sont hautement transformés et riches en sucre.


Deuxième étape : remplir votre frigo avec cette liste

Vous pouvez imprimer cette liste d’aliments très riches en nutriments utiles pour accroître votre fertilité et l’afficher sur la porte de votre réfrigérateur, ce n’est qu’un tout petit effort à fournir comparé aux nombreux bienfaits que ce régime va vous apporter. Voici les aliments que vous allez désormais mettre en premier dans votre panier au moment des courses :

© sansplans
© sansplans

Des œufs, riches en vitamine D, Oméga 3, B12 et protéines

Assurez-vous de trouver des œufs de code “O”, pondus par des poules élevées en plein air et issus de l’agriculture biologique. Ils valent largement leur prix légèrement supérieur aux autres, car ils sont bien plus riches en nutriments.

Des noix et des graines pour les Omega 3, le zinc, la vitamine E et les protéines

© sunnymama
© sunnymama

Mangez des noix et des graines sans les cuisiner car les acides gras essentiels et le zinc qu’elles contiennent sont sensibles à la chaleur et peuvent être détruits à la cuisson. Voici une liste de graines classées selon leur qualité nutritionnelle, que vous pourrez facilement mettre dans vos salades :

  • graines et noix riches en oméga 3 : noix, graines de lin, graines de chanvre, graines de chia

  • graines et noix riches en zinc et en fer : graines de courge, sésame

  • graines et noix riches en vitamine E : graines de tournesol, amandes.

De la viande bio et fermière pour les Oméga 3, le fer, la vitamine B12 et les protéines
Choisissez de la viande fermière qui provient d’animaux nourris à l’herbe des pâturages. Cette viande a moins de gras et un goût un peu plus fort que les autres viandes, et elle fournit beaucoup plus de nutriments. Les viandes fermières et bio sont riches en oméga-3, et ne contiennent pas d’antibiotiques ou d’hormones, qui peuvent perturber votre équilibre hormonal et votre système immunitaire.

les légumes à feuilles vertes sont conseillés dans le cadre du régime pour augmenter la fertilité
© Denna Jones

Des légumes à feuilles vertes – fer, acide folique, B6, vitamine E
Les légumes à feuilles vertes sont très riches en minéraux, antioxydants et vitamines essentielles à la fécondité. Il va falloir vous mettre à consommer à volonté des épinards, chou vert, chou kale, blettes ou cardes, mâche, roquette, oseille…

Des fruits – vitamine C, flavonoïdes, antioxydants
Les fruits sont les aliments les plus riches en antioxydants. Et parmi eux, ceux qui en contiennent le plus sont les pruneaux, les grenades, les raisins, les myrtilles et les fraises. Comme pour le fer, les antioxydants sont sensibles à la chaleur. Pour bénéficier de tous leurs nutriments, mangez des fruits frais, mûrs et non transformés.

augmentez votre fertilité en mangeant des poissons gras et des crustacés.
© lucyd

Poissons et crustacés : vitamine D, Omega 3, zinc, sélénium, vitamine B12 et Q10
Poissons et crustacés (moules, palourdes, huîtres, coquilles saint jacques…) font partie des aliments les plus riches en nutriments que nous pouvons manger. Le poisson frais fournit de nombreux acides gras essentiels, des vitamines D et B12, du zinc et du sélénium.

Mais encore une fois, tous ces nutriments sont sensibles à la chaleur alors rappelez-vous ceci quand vous les cuisinez en préférant une cuisson à la vapeur ou à la chaleur douce du four. Comme pour la viande et les oeufs, évitez au maximum de manger des poissons d’élevage, car ils contiennent beaucoup moins d’acides gras oméga 3 et ont été nourris aux antibiotiques.

Foie : vitamine D, zinc, sélénium, fer, acide folique, vitamine B12, Q10
Je vous imagine tout à fait écarquiller les yeux en disant “du foie !?” Mes souvenirs de foie viennent d’une de mes grands-mères qui nous en préparait en guise de plat de fête à chaque fois que nous lui rendions visite. Moi et mes sœurs la supplions de ne pas en manger mais elle tenait bon en nous disant que c’était ce qu’il y avait de meilleur pour notre santé.

Si seulement je l’avais écouté … Le foie est l’un des aliments les plus riches en nutriments que vous pouvez manger. Il est particulièrement riche en vitamine D et B12, zinc, fer et acide folique. Pour vous le prouver, sachez que seulement 100 grammes de foie contient plus de 200% de vos besoins quotidiens en acide folique. Et si cela vous dégoûte trop, pourquoi ne pas en manger sous forme de pâté au foie de poulet sur des crackers aux graines ? Assurez-vous seulement d’en acheter chez un bon boucher ou dans un magasin biologique.

Lentilles et haricots : fer et acide folique
Les lentilles sont la deuxième plus grande source de fer de tous les aliments et la deuxième source d’acide folique (juste derrière le foie de veau). Un bol de lentilles fournit 90% de vos besoins quotidiens en acide folique. Et si vous n’en pouvez plus de manger des lentilles, les pois chiches et haricots rouges sont également très riches en nutriments. Apprenez à faire preuve de créativité avec vos haricots ! Vous pouvez les utiliser pour faire des soupes, hoummous, chilis, sautés, salades…


Troisième étape : des infusions de plantes
l'infusion de feuilles de framboisier est aussi bonne pour stimuler la fertilité des femmes que pendant la grossesse.
L’infusion de feuilles de framboisier est très riche en calcium, qui aide à tonifier l’utérus. © DaseinDesign

Bien que le régime de fertilité soit déjà très efficace pour lutter contre les problèmes d’infertilité, certaines femmes ont également eu de bons résultats en le complétant par des tisanes d’herbes séchées. Parmi celles prescrites par les herboristes pour aider à augmenter la fertilité, on retrouve :

Les feuilles de framboisier : on connaît bien cette herbe pour ses vertus pendant la grossesse et l’accouchement, mais elle est également bénéfique à la fertilité grâce au nombreux nutriments qu’elle contient, et plus particulièrement le calcium qui tonifie l’utérus. Ces feuilles ont en plus un très bon goût et font un excellent thé chaud ou froid.

Les feuilles d’ortie : ont une teneur très élevée en minéraux. L’ortie contient beaucoup de chlorophylle, bénéfique pour les glandes surrénales et les reins. L’ortie aide à réduire le stress et est un tonique utérin puissant. Une fois enceinte, elle est idéale pour obtenir suffisamment de nutriments pendant la grossesse et a une teneur élevée en vitamine K qui prévient les hémorragies. Nul besoin de sortir vos gants de jardinage pour en cueillir dans les fossés ! Vous trouverez des feuilles d’ortie séchées en magasin bio ou chez de nombreux pharmaciens, qu’il vous suffira d’infuser dans votre thé ou infusion, à boire avant et pendant votre grossesse.

Le pissenlit : contient des vitamines A et C, ainsi que des oligo-éléments. La racine est bénéfique pour le foie et la feuille est légèrement diurétique. Cette plante peut aider à nettoyer le corps et éliminer les toxines.

Le trèfle rouge : a une teneur très élevée en vitamine et contient presque tous les oligo-éléments qui aident à équilibrer les hormones et restaurer la fertilité.

Important : Ne prenez pas ces herbes si vous suivez un traitement pour la fertilité ou un traitement à base d’hormones. Comme pour toute les herbes, compléments et médicaments, je vous invite à consulter un pharmacien-herboriste afin de suivre un traitement en toute sécurité.

Et vous ?

Avez-vous adapté votre mode de vie et vos habitudes alimentaires pour augmenter votre fertilité avant de tomber enceinte avec succès ? Partagez votre expérience de maman naturelle avec nous dans les commentaires ci-dessous !


Sources:

  • 1 Bilan des activités d’AMP réalisé en 2008 par l’Agence de biomédecine sur www.agence-biomedecine.fr
  • 2 Dr Miguel Jean (2013), “Les Couples face à l’infertilité”, Éditions Albin Michel.
  • 3 Professeur Sean Ward, Etude de la Nevada School of Medicine publiée dans l’édition du 26 mai du “British Journal of Pharmacology”.

16 thoughts on “Augmentez de 80% vos chances d’avoir un bébé en trois étapes

  • 4 June 2016 at 8 h 04 min
    Permalink

    Avec mon conjoint, nous essayons d’avoir un bebe depuis quelques mois, mais ca m’angoisse beaucoup et j’ai l’impression de me bloquer toute seule alors que j’en ai tres envie. Le pire c’est que personne ne me donne de conseil alors je vais tester votre regime pour la fertilite en trois etapes… Je vous dirai dans quelques mois si ca a fonctionné sur moi.

    Reply
    • Anne-Laure Brunelle
      4 June 2016 at 9 h 15 min
      Permalink

      Chère Marie,

      Ce régime n’est pas le “nôtre”, nous nous contentons de rapporter un régime étudié par des chercheurs de l’Université de médecine de Harvard, ainsi que d’autres études réalisées par des gynécologues et nutritionnistes spécialistes de la fertilité. Nous souhaitions absolument vous faire partager ces études car les résultats scientifiques sont incroyables. J’espère que vous arriverez à adopter ces nouvelles habitudes alimentaires et que vous reviendrez dans quelques mois nous annoncer un heureux événement…
      Bonne chance à vous et merci pour votre message.

      Reply
  • 4 June 2016 at 8 h 18 min
    Permalink

    Merci beaucoup pour cet article Anne-Laure Brunel je m’en vais de ce pas faire un bébé

    Reply
    • Anne-Laure Brunelle
      4 June 2016 at 9 h 16 min
      Permalink

      Merci Cindy, bonne chance à vous !

      Reply
  • 16 June 2016 at 14 h 20 min
    Permalink

    Oh merci pour cet article! C’est la première fois que je retrouve tous les conseils donnés par ma gynécologue, ça me fait très plaisir!
    Je trouve ça bien dommage de connaitre des couples en pma qui n’ont pas tenté de d’abord rééquilibrer leur alimentation, faute de conseil…

    Chez moi, ça a fonctionné! (et je partais de loin, je n’ovulais pas du tout… 10 mois d’arrêt pilule, une ovulation!). En cause, le manque de bonne graisse et un poids trop faible, mais, étant en bonne santé par ailleurs, aucun médecin m’avait alertée, sauf cette gynécologue.
    Elle m’avait demandé d’atteindre un poids en suivant des conseils de nutrition (cf article), une fois ce poids atteint (ça a mis 6 mois…), j’ai eu ma 1e ovulation 15 jours après, et je suis tombée enceinte directement!!

    Reply
    • Anne-Laure Brunelle
      18 June 2016 at 9 h 37 min
      Permalink

      Bonjour Aglaé,

      Merci à vous d’avoir partagé cette belle histoire. Nous avons aussi rencontré de nombreux couples en pma qui n’avaient reçu aucun conseil autre que “un mal = un médicament”. C’est hélas le problème de très nombreux médecins français qui ne cherchent jamais plus loin pour soigner leurs patients. C’est en partie à cause de cette frustration, mais aussi après avoir découvert qu’il existait de nombreuses solutions prouvées par la science dont on entendait jamais parler que nous avons décidé de créer Naturelle Maman. J’espère que vous deviendrez une fidèle lectrice ! A très bientôt.

      Reply
  • 17 June 2016 at 19 h 28 min
    Permalink

    Bonjour,
    J’aimerais m’abonner a la newsletter gratuite de Naturelle Maman mais est-il possible de recevoir des informations uniquement sur les remedes naturels pour augmenter la fertilité ?
    Mon conjoint et moi n’arrivons pas a faire un bébé depuis 5 mois, ça paraîtra peut être pas beaucoup pour certains mais moi j’ai l’impression d’être bloquée et de ne pas être assez bien pour mon amoureux parce que je n’arrive pas à lii donner ce qu’il veut… La situation est vraiment dure pour mes nerfs et j’ai besoin de soutien. Mais comme je sais que 5 mois, c’est trop tôt pour aller voir un médecin, je voudrais essayer certaines de vos solutions naturelles pour être plus fertile.
    Merci d’avance pour votre réponse.

    Reply
  • 24 June 2016 at 21 h 00 min
    Permalink

    Bonsoir,

    J’aimerais savoir si faire trop de sport peut diminuer la fertilité chez une femme ? Combien d’heures il faut faire par semaine dans l’ideal pour etre en forme et concevoir un bébé ?
    J’ai entendu dire que ça pouvait provoquer des desequilibres hormonaux.
    Merci beaucoup d’avance pour votre réponse.

    Reply
    • Anne-Laure Brunelle
      23 September 2016 at 10 h 55 min
      Permalink

      Vous avez raison Charline. Dans certains cas, un sport violent et pratiqué à outrance peut provoquer une aménorrhée ou des règles irrégulières. Ce phénomène toucherait 44 % des femmes pratiquant une activité sportive, dont 24 à 26% chez les coureuses, selon l’American College of Sports Medicine. L’une des théories est que les adeptes du sport brûlent plus de calories qu’elles n’en consomment, et que le manque d’énergie qui en découle peut alors perturber son cycle d’ovulation. Seul votre médecin pourra définir avec vous le nombre d’heures de sport à pratiquer chaque semaine, en fonction de votre morphologie et de votre métabolisme. Quand vous l’aurez consulté, tenez nous au courant de ses bons conseils !
      A très bientôt sur Naturelle Maman.

      Reply
  • 25 August 2016 at 14 h 32 min
    Permalink

    Super article, merci pour le partage !

    Reply
  • 21 November 2016 at 21 h 16 min
    Permalink

    Je vais tester ce régime car nous essayons d’avoir un bébé depuis quatre ans avec mon mari et PERSONNE ne m’a jamais parlé des aliments bons pour la fertilité… C’est dingue que les médecins nous mettent direct sous médocs et piqûres de cheval sans même nous poser une question sur notre alimentation… Je suis fatiguée de tous ces gynécologues qui appliquent leurs traitements comme des robots sans réfléchir ni s’intéresser à la personne qui les subit, votre article me redonne un tout petit peu d’espoir.

    Reply
  • 20 January 2017 at 9 h 26 min
    Permalink

    Je n’avais jamais entendu dire qu’il y avait des solutions naturelles contre l’infertilité et qu’il existait des études médicales à ce sujet… Ça me désespère de voir que mon gynécologue n’en a jamais entendu parler et je suis sûre qu’il se moquerait de moi si je lui en parlais… Merci Naturelle maman pour cet article vraiment très intéressant.

    Reply
  • 27 March 2017 at 14 h 43 min
    Permalink

    Bonjour,

    J’ai lu votre article il y a quelques semaines et il m’a beaucoup intéressée car je n’arrive pas à tomber enceinte depuis presque deux ans. Je me suis reconnue dans plusieurs des “mauvaises habitudes” dont vous parlez car je mange des pâtes, peu de légumes et boit du café tous les jours, et aussi beaucoup d’aliments à 0%. J’en ai parlé cette semaine à mon homéopathe. Je lui avais imprimé l’article sur http://www.naturellemaman.com et il m’a dit que je pouvais essayer sans danger. Il m’a donné un traitement homéopathique qui suit mon cycle menstruel avec ces granules :
    – Ovarium 7CH, 1 dose au jour 5 du cycle
    – Folliculinum 7CH, 1 dose à jour 7
    – Progesteronum 7CH, 1 dose à jour 21

    J’espère tout bien faire pour très bientôt réaliser mon rêve si cher de devenir maman. J’aimerais que mon chéri s’y mette aussi mais il ne veut pas pour le moment, j’espère que je vais réussir à le convaincre. J’espère que vous allez écrire d’autres articles sur les solutions naturelles pour la fertilité car j’en souffre énormément et je vois de plus en plus de gens autour de moi qui en souffrent aussi.

    A bientôt.

    Reply
    • Anne-Laure Brunelle
      27 March 2017 at 14 h 50 min
      Permalink

      Chère Appoline,

      Je posterai en effet de nouveaux articles sur les traitements naturels sur la fertilité car 1 couple sur 4 est touché à cause des effets négatifs de nos modes de vie : pollution, perturbateurs endocriniens, pilule contraceptive, tabac… Merci de partager votre expérience, ainsi que le retour de votre homéopathe au sujet de mon article, c’est très intéressant. Je vous souhaite beaucoup de courage, mais vous semblez ne pas en manquer, et j’espère sincèrement que vos efforts seront très bientôt récompensés.

      Reply
  • 5 April 2017 at 19 h 12 min
    Permalink

    Chère naturelle maman,

    Je suis stérile depuis bientôt quatre ans. Je vis un enfer, rien que le fait de dire “je suis stérile” me brise le coeur et me fait venir une grosse boule dans la gorge.
    J’ai décidé que si d’ici un an je n’étais pas enceinte, je quitterai Arnaud, mon grand amour, pour qu’il puisse avoir le bébé de ses rêves avec une autre.
    D’ici là, je vais changer radicalement de mode de vie et tester toutes les solutions naturelles pour tomber enceinte.
    Je commence par mon alimentation et j’aime bien votre article qui est très clair et donne des exemples précis.
    Je suis hyper motivée alors rdv dans un an !!!

    Reply
  • 7 April 2017 at 13 h 07 min
    Permalink

    Je savais que le gluten pouvait être une cause d’infertilité féminine et de fausses couches répétées. Je pense d’ailleurs que c’est la cause des miennes, les médecins n’ayant trouvé aucune explication. Donc oui, un régime sain et sans gluten, peut aider à booster la fertilité. Je pense aussi que l’état de la flore intestinale va de paire avec l’infertilité. Mais c’est bien d’ajouter quelques plantes médicinales selon la raison de l’infertilité.

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

X