fbpx
Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !16 avril 2024
Pourquoi il vaut mieux éviter la réglisse pendant la grossesse ? ce qu'en dit la science sur Naturelle Maman

Attention au réglisse pendant la grossesse !

Attention à la surconsommation de réglisse pendant la grossesse ! Même si ce n’est pas interdit, la réglisse est à consommer avec modération à cause de sa teneur en glycyrrhizine, une substance qui peut avoir des effets néfastes sur le développement de votre bébé. Voici pourquoi il vaut mieux limiter votre consommation de réglisse pendant la grossesse.

L’objectif de cet article n’est bien évidemment pas de vous faire peur.

La liste des aliments interdits pendant la grossesse est déjà bien assez longue et casse-pieds comme ça pour ne pas en rajouter.

Mais ça me paraît quand même important que vous soyez prévenues que la réglisse n’est pas si innocente qu’elle en a l’air.

Une étude scientifique publiée dans la revue American Journal of Epidemiology a révélé qu’elle contenait une grande quantité de glycyrrhizine, une molécule qui peut avoir des effets néfastes sur le développement de ton bébé si elle est consommée en trop grande quantité.

Téléchargez votre guide gratuit !

Selon cette étude, les enfants dont les mères ont mangé plus de 100 grammes de réglisse par semaine pendant leur grossesse ont eu des résultats moins bons aux tests de mémoire et d’intelligence, un quotient intellectuel inférieur, et une puberté plus précoce que les autres enfants.

Alors certes, peu de femmes enceintes mangent 100 grammes de réglisse par semaine. C’est vrai !

Mais le souci, c’est que glycyrrhizine a un fort pouvoir sucrant naturel et qu’on en retrouve dans pleins de produits industriels comme les sirops, les chewing-gums, les pâtisseries, les glaces industrielles…

Je vous explique dans cet article les effets potentiels de la glycyrrhizine et pourquoi vous devriez limiter votre consommation de produits transformés pendant la grossesse.

Qu’est-ce que la glycyrrhizine ?

La glycyrrhizine est un composé naturel présent dans la racine de réglisse (Glycyrrhiza glabra).

C’est elle qui lui donne son goût sucré et caractéristique.

Elle est utilisée comme édulcorant, mais aussi comme médicament dans certaines indications, comme les ulcères gastriques, la toux ou les inflammations.

La glycyrrhizine a des propriétés anti-inflammatoires, expectorantes et calmantes, mais elle a aussi des effets indésirables.

Elle peut provoquer une intoxication si elle est consommée à forte dose ou sur une longue durée.

Les symptômes sont une hypertension artérielle, de l’œdème, une baisse du potassium dans le sang et des troubles cardiaques.

La glycyrrhizine agit en inhibant une enzyme appelée 11-bêta-hydroxystéroïde déshydrogénase de type 2, qui transforme le cortisol en cortisone. Le cortisol est une hormone du stress qui a des effets similaires à l’aldostérone, une hormone qui régule le sel et l’eau dans l’organisme.

En bloquant cette enzyme, la glycyrrhizine augmente le taux de cortisol et diminue celui de cortisone, ce qui entraîne une rétention de sodium et d’eau, et donc une augmentation de la pression artérielle.

Quels sont les risques pour votre bébé ?

Le problème, c’est que la glycyrrhizine peut traverser le placenta et atteindre le fœtus.

Or, le fœtus n’a pas encore développé l’enzyme qui dégrade le cortisol.

Il est donc exposé à un excès de cette hormone, qui peut perturber son développement cérébral et hormonal.

Plusieurs études scientifiques ont montré que les enfants exposés in utero à la glycyrrhizine présentaient des différences par rapport aux enfants non exposés. Par exemple :

  • Une étude finlandaise publiée en 2017 (1) a suivi 378 enfants nés en 1998 jusqu’à l’âge de 13 ans. Elle a comparé ceux dont les mères avaient consommé plus de 500 mg de glycyrrhizine par semaine pendant la grossesse (soit l’équivalent d’environ 250 g de bonbons à la réglisse) à ceux dont les mères en avaient consommé moins de 249 mg par semaine (soit l’équivalent d’environ 125 g de bonbons à la réglisse). Les résultats ont montré que les enfants exposés à la glycyrrhizine avaient un indice de masse corporelle plus élevé, une taille plus proche de celle attendue à l’âge adulte, un taux de puberté précoce plus important (surtout chez les filles), un taux de cortisol plus élevé dans le sang et la salive, des capacités cognitives moins développées (notamment en mémoire et en raisonnement) et des troubles du comportement plus fréquents (notamment des symptômes d’hyperactivité, d’impulsivité et d’agressivité).
  • Une étude néerlandaise publiée en 2019 (2) a suivi 256 enfants nés entre 2002 et 2006 jusqu’à l’âge de 10 ans. Elle a comparé ceux dont les mères avaient consommé plus de 200 mg de glycyrrhizine par semaine pendant la grossesse (soit l’équivalent d’environ 100 g de bonbons à la réglisse) à ceux dont les mères en avaient consommé moins. Les résultats ont montré que les enfants exposés à la glycyrrhizine avaient un volume cérébral plus petit, une matière grise plus réduite dans certaines régions impliquées dans le langage, la mémoire et l’attention, et des performances cognitives plus faibles (notamment en vocabulaire, en mémoire de travail et en flexibilité mentale).

Ces études suggèrent que la glycyrrhizine pourrait avoir un effet néfaste sur le développement du cerveau et du système endocrinien du fœtus, avec des conséquences à long terme sur la santé physique et mentale de l’enfant.

Quels sont les produits à éviter ?

Infusion réglisse-menthe : pourquoi il vaut mieux l'éviter pendant la grossesse ?
Les infusions à base de réglisse, qui sont préparées avec des morceaux ou des poudres de racine contiennent environ 2 % de glycyrrhizine, soit environ 10 mg par gramme – Naturelle Maman

La réglisse se trouve sous différentes formes, qui peuvent contenir plus ou moins de glycyrrhizine. Il faut donc être vigilant et lire les étiquettes des produits.

Voici quelques exemples de produits qui contiennent de la réglisse ou de la glycyrrhizine :

  • Les bonbons à la réglisse, qui sont les plus courants. La teneur en glycyrrhizine varie selon les marques et les pays, mais elle est généralement indiquée sur l’emballage. Par exemple, en France, les bonbons Zan contiennent 3 % de glycyrrhizine, soit environ 2 mg par bonbon.
  • Les bâtons de réglisse, qui sont des morceaux de racine séchée que l’on peut mâcher ou sucer. Ils contiennent environ 4 % de glycyrrhizine, soit environ 20 mg par gramme.
  • Les infusions à base de réglisse, qui sont préparées avec des morceaux ou des poudres de racine. Elles contiennent environ 2 % de glycyrrhizine, soit environ 10 mg par gramme.
  • Les sirops à base de réglisse, qui sont utilisés comme remèdes contre la toux ou les maux de gorge. Ils contiennent environ 1 % de glycyrrhizine, soit environ 5 mg par gramme.
  • Les médicaments à base de réglisse, qui sont prescrits pour traiter certains troubles digestifs ou inflammatoires. Ils contiennent généralement de la glycyrrhizine sous forme d’extrait ou d’acide glycyrrhizinique. La dose varie selon les produits et les indications, mais elle est toujours mentionnée sur la notice.
  • Les compléments alimentaires à base de réglisse, qui sont vendus comme tonifiants ou stimulants. Ils contiennent souvent de la glycyrrhizine sous forme d’extrait ou d’acide glycyrrhizinique. La dose varie selon les produits et les allégations, mais elle est toujours indiquée sur l’étiquette.
  • Les aliments aromatisés à la réglisse, comme le pastis, les glaces, les gâteaux ou les chewing-gums. Ils contiennent généralement peu de glycyrrhizine, mais il faut quand même vérifier la liste des ingrédients.

Comment limiter sa consommation de réglisse ?

En France, il n’existe pas de recommandation officielle sur la consommation de réglisse pendant la grossesse.

Cependant, au vu des études citées plus haut, il semble prudent de limiter sa consommation à moins de 100 mg de glycyrrhizine par semaine, soit l’équivalent d’environ 50 g de bonbons à la réglisse.

Pour cela, il faut :

  • Éviter les produits qui contiennent beaucoup de glycyrrhizine, comme les bâtons ou les infusions de réglisse.
  • Privilégier les produits qui contiennent peu ou pas de glycyrrhizine, comme les bonbons sans sucre ou sans réglisse.
  • Lire attentivement les étiquettes des produits et vérifier la teneur en glycyrrhizine ou en extrait de réglisse.
  • Demander conseil à son médecin ou à son pharmacien avant de prendre un médicament ou un complément alimentaire à base de réglisse.
  • Se renseigner sur les éventuelles interactions entre la réglisse et d’autres médicaments ou plantes.

Est-ce que vous connaissiez les dangers potentiels du réglisse pendant la grossesse ? Qui vous a alertée à ce sujet ? Partagez votre expérience avec la communauté des naturelles mamans dans les commentaires ci-dessous !

Anne-Laure Wright

Téléchargez votre guide gratuit !

Sources

(1) Katri Räikkönen, Silja Martikainen, Anu-Katriina Pesonen, Jari Lahti, Kati Heinonen, Riikka Pyhälä, Marius Lahti, Soile Tuovinen, Karoliina Wehkalampi, Sara Sammallahti, Liisa Kuula, Sture Andersson, Johan G. Eriksson, Alfredo Ortega-Alonso, Rebecca M. Reynolds, Timo E. Strandberg, Jonathan R. Seckl, Eero Kajantie, Maternal Licorice Consumption During Pregnancy and Pubertal, Cognitive, and Psychiatric Outcomes in ChildrenAmerican Journal of Epidemiology, Volume 185, Issue 5, 1 March 2017, Pages 317–328, https://doi.org/10.1093/aje/kww172

(2) Volqvartz T, Vestergaard AL, Aagaard SK, Andreasen MF, Lesnikova I, Uldbjerg N, Larsen A, Bor P. Use of alternative medicine, ginger and licorice among Danish pregnant women – a prospective cohort study. BMC Complement Altern Med. 2019 Jan 5;19(1):5. doi: 10.1186/s12906-018-2419-y. PMID: 30611269; PMCID: PMC6320632.

Avertissement : En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site de Naturelle maman ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un professionnel de santé, seul en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé et celui de vos enfants.

Share

2 Comments

  1. Victorine Reply

    Merci de partager l’info, de tels rappels sont en effet déprimant mais important car je ne savais pas qu’il y avait du réglisse caché dans les produits sucres de supermarché…

  2. Sabrina Reply

    Alors là serieux c’est la première fois que j’entends ça ! En même temps y’a un peu tendance à tout interdire en cas de grossesse…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *