fbpx
Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !3 mars 2024
Nouveau récit de naissance douce sur Naturelle maman : Mylène prend un bain pendant son accouchement à la maternité

Mylène « J’ai accouché sans douleur, debout, d’un bébé coiffé »

Dix ans après son premier accouchement sous péridurale, Mylène était décidée à donner naissance à son deuxième bébé le plus naturellement possible. Grâce à l’autohypnose et à des visualisations, elle gère ses contractions et parvient à visualiser la dilatation de son col comme l’ouverture d’une fleur. Mylène nous raconte comment elle a accouché sereinement dans la grande baignoire de la maternité et à quel point elle a aimé ce moment qu’elle qualifie « d’incroyable et sans douleur ».

« Immédiatement après mon premier accouchement, dès que je suis arrivée dans la chambre avec mon bébé dans les bras, je savais que je ne voudrais plus jamais accoucher sous péridurale.

Je vous raconte aujourd’hui le récit de mon deuxième accouchement, dix ans après, de mon bébé arrivé pile le jour du terme.

Récit de naissance douce de Mylène sur Naturelle Maman

Nous sommes le 1er décembre, il est minuit quand je ressens les premières contractions.

Je commence par faire des mouvements sur le ballon. Ca m’aide à faire avancer le travail.

Ensuite je me mets en auto-hypnose car j’ai peur que les contractions stoppent, comme ça m’est arrivé plusieurs fois ces derniers temps.

Le travail s’intensifie, je vais dans le salon et profite de la lumière tamisée, du ballon, tout en faisant des exercices d’auto-hypnose.

Mon mari est à mes côtés. Il me dira plus tard que je dors, je ronfle entre les contractions et il comprends que j’irai jusqu’au bout, sans péridurale.

J’accompagne les contractions avec des vocalises, je les visualise comme des vagues, je les ressens.

Je me vois sur une plage, avec le coucher du soleil

Nouveau récit de naissance douce sur Naturelle maman : Mylène raconte son deuxième accouchement sans péridurale dans l'eau à la maternité - Naturelle Maman
Mylène enceinte de son deuxième enfant, 10 ans après sa première grossesse.

Quand la contraction est à son maximum, je l’accompagne et la laisse redescendre.

Je me laisse ouvrir, je vois mon col comme une fleur qui s’ouvre, au départ comme un bouton de rose.

Je ressens mes contractions dans le dos, dans les cuisses, et me mets à quatre-pattes pour les faire repasser dans le ventre.

Mon mari sent vers 5h du matin que le travail s’intensifie vraiment.

Je négocie jusqu’au dernier moment d’accoucher à la maison mais je ressens du stress dans sa voix.

On se fixe une heure limite : « A 7h, on s’en va et on dépose notre fille chez les voisins ! »

Je me sens bien, je suis dans ma bulle, je sens bien mes contractions et les traverse sans douleur.

Entre les contractions, je tombe de sommeil et m’endors jusqu’à la prochaine

Elles se rapprochent de plus en plus, encore en auto-hypnose, j’ai besoin de vocaliser pour que mon compagnon compte les temps entre les contractions.

A 6h30, nous réveillons Inès. Pendant les préparatifs de départ je sors de ma bulle et ressens vraiment pour la première fois la douleur des contractions.

Nous partons en voiture, je m’installe à l’arrière, à quatre pattes, ça s’intensifie, je ne peux plus parler.

J’entends la musique choisie par Arnaud, ça m’aide à tenir pendant le trajet.

A 7H30, Nous arrivons à la maternité

J’ai peur qu’on me dise que je suis à moins de 4 centimètres de dilatation. Je visualise l’ouverture de mon col du bouton de rose au tournesol.

Récit de naissance douce : Mylène a visualisé la dilatation de son col comme l'ouverture d'une fleur - Naturelle Maman
Mylène a visualisé la dilatation de son col comme l’ouverture d’une fleur

Je sais que si je suis à plus de 4 centimètres, j’ai fait le plus gros du chemin.

Je sors, je marche tranquillement, la sage-femme m’ausculte, je suis à dilatée 5. Dans quelques heures j’aurai mon bébé dans les bras.

Elles lisent mon projet de naissance et une femme délicieuse m’accueille, me rassure en me disant que tout pourra être mis en place.

Elle m’informe aussi du fait que ma poche des eaux est encore intacte et nous parle des bébés coiffés.

Elle nous dit que ce serait extraordinaire si ça arrivait.

Elle me demande la position dans laquelle je veux accoucher, je ne m’étais visualisée que dans le bain.

Je suis installée en salle nature et on m’installe dans un jacuzzi.

J’ai l’impression d’être au spa !

Nouveau récit de naissance douce sur Naturelle maman : Mylène prend un bain pendant son accouchement à la maternité
Mylène a pu prendre un bain dans la salle de naissance où elle a été installée à la maternité.

Je suis dans le bain et visualise la plage, les vagues, le coucher de soleil.

Entre les contractions, je me sens comme dans un institut de beauté !

A 9h, l’eau a refroidi et je demande à mon mari d’appeler les sages-femmes pour qu’elles regardent mon col et que je continue à visualiser mes fleurs.

Jusqu’ici je n’ai pas ressenti de douleur, juste une sensation d’ouverture. Je laisse faire mon corps.

Avant de sortir du bain, je me prépare à avoir mal hors de l’eau et à ressentir les contractions plus fortement.

Je passe une première jambe à l’extérieur du jacuzzi. Je sens quelque chose descendre et aperçois quelques gouttes de sang qui tombent au sol.

Je sens que mon bébé est là

Je suis en maillot, j’ai un visage serein et la sage-femme ne me croit pas quand je lui dit que le bébé arrive.

J’attrape le bras de la sage-femme et je lui dis « Tu l’attrapes ».

Elle sourit et ne me croit toujours pas. Elle m’enlève une ficelle du bikini pour vérifier. On voit sa tête qui remonte vers mon pubis, on voit sa bulle.

Je m’appuie sur Arnaud et je lui croque l’oreille qui se met à saigner. Il y en a partout !

Je ressens alors le fameux cercle de feu. Je sens mon corps s’ouvrir. Je sais que je suis en tournesol, totalement ouverte.

La sage-femme me dit alors : « C’est vous qui allez l’attraper. »

On assiste à la naissance de ce bébé. Nous sommes tous et toutes émerveillé.es.

Je suis debout, mon corps ondule deux fois et on voit ce bébé sortir dans sa bulle.

Il donne un coup de bassin, donne une impulsion avec ses pieds et éclate sa poche des eaux. Il se fait naître en dehors de mon ventre.

Debout, mon bébé dans les bras, sa poche autour de son petit pied, je marche et m’installe sur le lit dans une demi-transe.

Le cordon ombilical est resté accroché à Roméo jusqu’au dernier battement comme je l’avais demandé.

Cette fois ci, je me suis préparée avec l’auto-hypnose, des visualisations, de l’acupuncture, du yoga, mais je n’aurai jamais imaginé vivre un accouchement aussi incroyable et sans douleur. »

Mylène

Récit de naissance douce : Mylène a accouché dans l'eau d'un bébé coiffé à la maternité - Naturelle Maman
Inès, la fille aînée de Mylène, a dessiné l’accouchement de sa maman pour remercier les sages-femmes qui l’ont accompagnée.

Votre accouchement approche et vous ne vous sentez pas prête ?

Rejoignez Naissance douce, le programme de préparation à l’accouchement en ligne créé par l’équipe de sages-femmes de Naturelle Maman en cliquant sur l’image ci-dessous.

Rejoins Naissance douce, la préparation à l'accouchement online de Naturelle Maman
Rejoignez le programme Naissance douce – la préparation à l’accouchement en ligne avec une sage-femme de Naturelle maman

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *