fbpx
Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !16 avril 2024
Récit de Naissance douce : le premier accouchement sans péridurale de Julie à la maternité.

Accouchement de Julie « Mon projet de naissance a été respecté »

Julie a pu mener à bien son projet d’accouchement sans péridurale avec le soutien fort de son compagnon Olivier et l’accompagnement respectueux de sa sage-femme à la maternité. Elle nous raconte comment elle a vécu la naissance de sa petite Léonie dans la joie et la sérénité.

« Ma petite Léonie est née le 08 août 2023.

 Elle était prévu pour le 31 juillet mais n’était apparemment pas pressée de sortir. 

J’ai vécu un bel accouchement. 

Les contractions ont commencé le matin du 7 août vers 6h et se sont intensifiées tout au long de la journée. A 11h j’ai eu un contrôle à l’hôpital car j’étais à J+7.

La gynécologue m’a fait un décollement des membranes pour lequel j’ai donné mon consentement puisque j’ai déjà des contractions.

Dans l’après midi je vais marcher 1h30 pour accélérer l’avancée du travail

Toutes les 5 minutes je dois m’arrêter pour accueillir les contractions en me mettant accroupie ou en position de fente. 

De retour à la maison c’est à genoux la tête sur le ballon que je gère les contractions.

Je demande a Olivier de me préparer à manger et c’est là qu’il se dit que c’est vraiment sérieux.

Vers 20h, mon chéri s’inquiète un peu car les contractions sont encore plus rapprochées, entre 3 et 5 minutes.

J’appelle donc l’hôpital (surtout pour le rassurer lui) et ils me disent qu’au son de ma voix je peux rester encore à la maison, surtout pour un premier. 

On décide donc d’aller se coucher. Olivier s’endort mais pour moi impossible de traverser les contractions en restant couchée.

Je me relève et voyage entre la salle de bain et le salon où j’essaye de me suspendre pour pouvoir accueillir les contractions qui deviennent de plus en plus intenses en douleur et qui reviennent maintenant toutes les 3 minutes.

A 22h45, j’appelle à nouveau la salle d’accouchement car je sens que tout s’intensifie et ne sais pas combien de temps je vais encore tenir.

Cette fois la sage-femme me dit de venir

Je réveille donc Olivier, on se prépare et on part pour la maternité. Nous sommes a 10 minutes en voiture de l’hôpital.

Je me mets à l’arrière de la voiture où j’ai plus de place pour me mettre en position d’accueillir ces vagues.

A chacune d’elles je me dit « ouvre » et j’imagine une fleur qui s’ouvre. Je respire profondément et calmement comme depuis les premières contractions.

Arrivée à la maternité, la sage-femme me dit qu’elle va faire un monitoring de 20 minutes pour voir comment ça se passe pour moi et mon bébé.

Je lui dis que c’est impossible pour moi de tenir 20 minutes couchée sur le lit.

Après l’installation du monitoring je dis à mon chéri d’aller déplacer la voiture vu qu’on s’était mis sur les places d’urgence limitée à 20 minutes.

La sage-femme contrôle l’ouverture de mon col et elle fait une drôle de tête.

Je lui demande ce qu’il y a et elle m’annonce que je suis dilatée à 10 !!

Je suis trop contente car j’avais comme objectif d’accoucher sans péridurale.

On passe donc en salle d’accouchement.

Mon copain revient et panique en voyant que je ne suis plus dans la salle de contrôle. Il croise une sage-femme qui lui dit que l’accouchement est en cours.

Je donne mon projet de naissance à Sasha (notre sage-femme) et elle prend à la suite mes points en m’expliquant que tout est ok, excepté pour l’injection de l’ocytocine après l’accouchement pour expulser le placenta qui est obligatoire.

Je ne discute pas et me dis que ce n’est pas grave.

J’ai besoin d’aller aux toilettes, à la selle, mais ce n’est évidemment pas ça dont j’ai réellement besoin.

Ma poche des eaux se rompt sur les toilettes

A partir de ce moment j’ai envie de pousser à chaque contraction.

Je me mets à 4 pattes sur la table d’accouchement avec l’aide des sages-femmes.

Je pousse sur les contractions, mon homme me fait de l’air avec un éventail et Sasha m’encourage. 

A minuit 34 Léonie est arrivée ! 

Je peux la prendre sur moi tout de suite.

Mon placenta sort tout seul au bout de quelques minutes. Olivier coupe le cordon

Nous restons 4h dans la salle d’accouchement dans notre bulle de bonheur. 

J’ai eu 3 points à 3 endroits différents. La gynécologue a dit que mon périnée est étonnement dans un bel état pour un premier enfant et en plus en ayant accouché à 4 pattes. 

Mon projet de naissance a été respecté et la sage-femme a été vraiment super sympa et encourageante. 

Merci pour le programme Naissance douce. C’était vraiment super d’avoir toutes ces informations si précieuses qui m’ont permis de pouvoir vivre cet accouchement de rêve.

J’ai pu avoir les connaissances des étapes de l’accouchement, les astuces pour le préparer au mieux et surtout la confiance en moi, en mon corps et en mon bébé. »

Julie

Votre accouchement approche et vous ne vous sentez pas prête ?

Rejoignez Naissance douce, le programme de préparation à l’accouchement en ligne créé par l’équipe de sages-femmes de Naturelle Maman en cliquant sur l’image ci-dessous.

Rejoins Naissance douce, la préparation à l'accouchement online de Naturelle Maman
Rejoignez le programme Naissance douce – la préparation à l’accouchement en ligne avec une sage-femme de Naturelle maman
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *