fbpx
Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !20 juillet 2024
Nouveau récit de naissance douce sur Naturelle maman : le témoignage d'accouchement à domicile de Fleur pour son 2ème enfant.

Accouchement de Fleur « Quel luxe d’avoir une sage-femme rien que pour moi »

Après un premier accouchement express et sans péridurale à la maternité, Fleur a souhaité donné naissance à son deuxième enfant à la maison. Elle nous raconte comment elle a fait confiance à son corps, à son bébé, à son instinct, mais aussi le bien-être qu’elle a ressenti en étant accompagnée par une seule sage-femme en continu pour accoucher. Son témoignage est une source d’inspiration et d’information pour toutes les femmes qui veulent accoucher sans péridurale, que ce soit à domicile ou à la maternité. Le récit de naissance douce de Fleur vous encouragera à écouter votre voix intérieure, à faire vos propres choix et à vivre pleinement votre maternité.

« J’ai toujours su que j’accoucherai sans péridurale. Comme un hommage rendu à toutes les femmes de ma lignée ; ma mère, ma grand-mère mais aussi ma tante.

Même plus largement à toutes ces femmes qui, depuis la nuit des temps, accouchent naturellement. L’enfantement est sacré, il doit le rester et autant que possible.  

Lors de ma 1ère grossesse le choix de l’AAD s’est posé, mais le papa était sceptique bien que totalement en adéquation avec mon projet de naissance douce et physiologique, je sentais qu’il était préférable pour lui d’avoir un cadre rassurant pour accueillir ce 1er bébé.

Pour un premier accouchement, ne sachant pas tellement à quoi m’attendre, j’ai entendu ses doutes et me suis inscrite dans une maison de naissance.

Ma grossesse s’est très bien déroulée

J’ai suivi une préparation à l’accouchement tout à fait classique avec ma sage-femme de ville.

De mon côté, j’ai lu beaucoup d’ouvrages sur l’accouchement, écouté des témoignages…

Fleur nous parle des livres qu'elle a lus pour se préparer à vivre un accouchement sans péridurale sur Naturelle Maman
Fleur a beaucoup lu pour se préparer à vivre un accouchement physiologique.

Le jour du terme, RDV de contrôle à la maternité, malgré les 7 kilomètres marchés la veille mon bébé n’était pas décidé à se montrer ! RAS ! Toutefois mon col était très légèrement raccourci.

« Souhaitez-vous un décollement des membranes ? » Non merci madame. Je rentre chez moi.  

Dans la nuit, vers 1h, ça commence un peu à tirer… Je tente de compter la durée de mes contractions : impossible ! Elles sont totalement anarchiques.

Elles sont longues, très longues, rapprochées… Je me lève, prends une douche bien chaude puis oscille entre les toilettes et la douche.

Je décide d’appeler la maternité pour savoir s’il est préférable que je vienne.

Je gère encore totalement la douleur et peux aisément parler avec la sage-femme. Cette dernière ne s’affole donc pas et me rassure en disant que tout est normal, que je peux attendre encore un peu avant de partir.

Mais Après avoir constaté que je commence à perdre beaucoup de sang, je demande à mon mari de rappeler la maternité, je me souviens de lui avoir dit : « Toi, appelle, car si les sages-femmes entendent que je parle normalement, elles vont encore me dire d’attendre« .

Cette fois-ci c’est OK. En nous expliquant que les saignements sont dus au col qui se modifie, elles nous conseillent de venir !

Nous partons aux environs de 6h du matin. Le trajet est pénible et très inconfortable.

Une fois sur place, je suis accueillie par une sage-femme qui me demande ce qu’elle peut faire pour moi…

Un peu étonnée de la question, je réponds qu’on y est là, que je vais accoucher aujourd’hui.

Passage par le monitoring : dans ma tête je me dis, mais pourquoi ? C’est là ! C’est maintenant !

Fleur raconte son accouchement express à la maternité sur Naturelle Maman
Fleur a eu droit à un monitoring à son arrivée à la maternité alors qu’elle était déjà dilatée à 8.

30 minutes plus tard, la sage-femme revient, visiblement satisfaite des courbes du monitoring

Sans forcément m’expliquer ce qu’elle a analysé.

Elle m’ausculte : Je suis dilatée à 8 !!!!

Regard complice immédiat avec mon mari, c’est ce que je voulais, ne surtout pas arriver trop tôt, le timing est parfait.

Je passe en salle d’accouchement, il est 7h15, à peine la porte est refermée que ma poche des eaux explose littéralement.

Et tout de suite je ressens une envie irrépressible de me tendre, de me grandir sur la pointe des pieds.

La sage-femme me propose alors le tabouret d’accouchement.

Je m’assois, et en bonne élève, je commence à me concentrer sur ma respiration et les modes de poussées que j’ai appris.

Mais rapidement la sage-femme me dit que ça ne suffit pas et m’incite à pousser bien plus franchement.

C’est ce que je fais, à regret aujourd’hui, car la poussée était bien trop dirigée à mon goût.

Mais dans le feu de l’action et pour un 1er accouchement, difficile de le comprendre à l’instant T.

A 7h50, je tiens ma fille dans mes bras, elle va bien, je vais bien, le papa verse sa petite larme. Nous sommes maintenant 3 !  

Fleur a accouché très rapidement à la maternité et sans péridurale pour son premier bébé.
Fleur avec son premier bébé né très rapidement et sans péridurale à la maternité.

Pour mon 2ème accouchement, l’AAD était une évidence ! Un besoin je dirais même  

2 ans après l’arrivée de ma fille, je m’apprête à donner naissance à un petit garçon.

Belle grossesse à nouveau malgré un début particulier avec une nuque épaisse détectée très tôt qui m’a value une jolie batterie d’examens.

Tous se sont avérés bons et ont confirmés que mon bébé était viable et en bonne santé.

Je n’ai suivi aucune préparation spécifique à l’accouchement, seulement durant le dernier trimestre j’ai rouvert mes livres pour me remémorer les étapes physiologiques de l’accouchement.

C’est d’ailleurs, à mon sens, la clé pour être totalement sereine.

Aussi, je n’ai jamais cessé le sport, addicte à mes cours en ligne je les ai suivis jusqu’au bout.

Récit de naissance douce : Fleur témoigne de son accouchement à domicile sur naturelle maman
Fleur a fait du sport pendant toute sa grossesse

Le jour du terme, comme pour bébé 1, RAS, passage à la maternité oblige, tout est ok.

J+1 RAS. J+2 : 2h du matin, ça tire un peu… Je me lève, fais les 100 pas, respire, rentre dans ma bulle.

Il est 3h, après une 1ère douche, j’appelle la sage-femme.

Je lui avais envoyé un 1er message resté sans réponse 1h auparavant (Son téléphone n’était en fait sur sonnerie que pour les appels).

A 3h50, elle est là. Sa présence est précieuse, je retourne très vite sous la douche, elle m’accompagne.

Je n’ai pas besoin d’avoir mon mari près de moi, il est avec notre fille qui dort encore.

Pendant ce temps, dans la salle de bain, toujours sous une douche brûlante, je perds les eaux.

Ma pensée à ce moment précis : « Ok, là c’était l’échauffement, on va rentrer dans le dur à présent !« 

Je sens bébé qui descend de plus en plus

La sensation de tension, de lourdeur, d’appui sur mon périnée…

J’agrippe ma pauvre sage-femme de toute mes forces, mords dans son pull.

Quel luxe d’avoir cette sage-femme rien que pour moi, qui m’encourage en me passant de l’eau chaude sur le ventre et dans le dos.

Je crois m’être mise dans toutes les positions possibles, en vain…

La sage-femme me propose d’aller un peu sur les toilettes, j’accepte et me dirige, non sans mal, vers l’entrée où se trouve les WC.

Parcourir ces quelques mètres s’est avéré être la bonne idée pour aider bébé à se montrer.

Toujours avec une belle intensité et un fort besoin de pousser, je me tiens debout, presque accroupie, avec mes mains je sens sa tête qui est sortie de moitié à peine.

Puis 2 poussées, 3 tout au plus et mon bébé sort !

Je le récupère immédiatement dans mes bras pour le blottir contre moi, il me regarde avec douceur…

Fleur vécu son deuxième accouchement à domicile après un premier accouchement express à la maternité
Fleur a donné naissance à son deuxième bébé, un petit garçon, à la maison.

Tout est calme, le temps est suspendu. Il est 5h05 : mission accomplie !

J’invite la grande sœur et le papa à venir découvrir ce petit garçon.

Leurs yeux brillent, c’est un moment magique.

Je souhaite à toute femme qui peut l’envisager de mettre leurs enfants monde dans leur cocon, dans leur maison. C’est incroyable. »

Fleur

Préparez votre accouchement avec le programme Naissance douce

Vous êtes enceinte et vous souhaitez vivre un accouchement naturel, sans péridurale, sans intervention médicale inutile, sans violence obstétricale ? Vous voulez respecter votre corps, votre bébé, votre intuition ? Vous voulez vous sentir actrice de votre accouchement, et non pas spectatrice ? Rejoignez le programme Naissance douce pour vous préparer en ligne et à votre rythme avec une sage-femme qui accompagne les accouchements physiologiques. Découvrez la présentation du programme en cliquant sur l’image ci-dessous.

Rejoignez Naissance douce, le programme de préparation à l’accouchement en ligne créé par l’équipe de sages-femmes de Naturelle Maman.
Share

One Comment

  1. Anne Reply

    Tellement inspirant, merci Fleur pour ce récit. Je suis à 6 mois de grossesse et j’espère avoir la chance de vivre un aussi bel accouchement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *