Grossesse et paracétamol : Attention danger ⚠️

Une nouvelle étude que je viens de découvrir m’a tellement choquée que j’ai décidé de lancer une pétition en ligne pour que la prescription de paracétamol aux femmes enceintes soit ENFIN mieux réglementée.

Des chercheurs de l’Université hébraïque de Jérusalem viennent de prouver par A + B que le Doliprane est dangereux pour les femmes enceintes et surtout, pour le bébé qu’elles portent (1) :

  • Hausse de 30 % du risque d’hyperactivité (trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité) ;
  • Augmentation de 20 % du risque d’autisme.

Quelle est cette étude qui m’a poussée à agir ?

Publiée il y a une semaine dans The American Journal of Epidemiology, cette analyse a pris en compte des données de plus de 130000 mamans avec leurs enfants, suivis de 3 à 11 ans.

Les résultats ont révélé qu’il existait un lien entre la prise de paracétamol pendant la grossesse et un risque accru de troubles du comportement, d’hyperactivité, voire même d’autisme. 

 

Une utilisation prolongée est liée à un risque accru de 30% de troubles du comportement  et un risque accru de 20% d’autisme.

 

Les chercheurs ont qualifié leurs résultats de préoccupants, tout en précisant qu’ils devaient être pris avec les précautions d’usage, certaines des études de l’analyse étant nettement limitées.

Ils ont ajouté que s’il était important de pouvoir maîtriser les douleurs et les fièvres intervenant pendant la grossesse dans la mesure où elles peuvent aussi avoir des conséquences néfastes sur le développement du fœtus, l’utilisation de paracétamol, quelle qu’en soit la cause, devait être limitée dans le temps.

 


Même si les chercheurs de cette étude restent prudents, d’autres avaient déjà tiré la sonnette d’alarme avant eux…

Les preuves que l’utilisation du paracétamol pendant la grossesse est liée à certains problèmes de santé après la naissance s’accumulent, sans que personne ne fasse rien.

Pas moins de 20 études ont déjà prouvé que le paracétamol était à lui seul responsable de :

  • nombreux cas d’autisme et de troubles du comportement (2, 3),
  • baisse de la fertilité des petites filles (4),
  • malformations génitales, chez les petits garçons (5),
  • une diminution de la fertilité chez les petits garçons (6),
  • retards de langage chez les petites filles (7),
  • et pas moins de 13 études ont montré une augmentation des risques d’asthme chez le bébé à naître (8).

 


Mobilisons-nous ENSEMBLE pour la santé de nos enfants !

Chaque jour qui passe, des centaines de milliers de futurs bébés sont exposés au Doliprane dans le ventre de leur maman avec la bénédiction des médecins.  

Il faut arrêter de mettre les femmes enceintes en danger et exiger du gouvernement qu’il réglemente VRAIMENT la prescription du Doliprane aux femmes enceintes.

Une solution simple existe : mettre un logo Interdit aux femmes enceintes sur toutes les boîtes contenant du Paracétamol, comme cela vient d’être fait pour 60% des médicaments vendus en pharmacie.

C’est efficace, ça ne coûte pas grand chose aux industries pharmaceutiques multi-milliardaires, et c’est faisable tout de suite !

Il suffit d’un picto, comme celui sur les bouteilles d’alcool (dont les dangers pendant la grossesse nous sont expliqués, en long, en large et en travers).

Avec une explication très simple sur les effets secondaires possibles, cela fonctionne.

Il suffit de voir à quelle vitesse l’Uvesterol D a été retiré du marché dans toute l’Europe dès qu’un bébé est décédé après en avoir ingéré (9).

Quand les pouvoirs publics veulent vraiment changer les choses, ils peuvent sans problème faire fléchir la toute puissante industrie pharmaceutique.

>> Signez dès maintenant la pétition adressée à la Ministre de la Santé, Agnès Buzyn ! <<

Il faut agir maintenant avant qu’il ne soit trop tard.

Tous et toutes ensemble, protégeons la future génération des dangers qui menacent leur santé avant même qu’ils ne soient nés.

 

Anne-Laure Brunelle


Sources

(1) Reem Masarwa, Hagai Levine, Einat Gorelik, Shimon Reif, Amichai Perlman, Ilan Matok, “Prenatal Exposure to Acetaminophen and Risk for Attention Deficit Hyperactivity Disorder and Autistic Spectrum Disorder: A Systematic Review, Meta-Analysis, and Meta-Regression Analysis of Cohort Studies”, American Journal of Epidemiology, 24 April 2018. Trouvé sur : https://doi.org/10.1093/aje/kwy086

(2) Ystrom E, Gustavson K, Brandlistuen R, Knudsen G, Magnus P, Susser E, Davey Smith G, Stoltenberg C, Surén P, Håberg SE, Hornig M, Lipkin WI, Nordeng H, Reichborn-Kjennerud T, “Prenatal exposure to acetaminophen and risk of ADHD”, American Academy of Pediatrics, Novembre 2017. Trouvé sur : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29084830

(3) Avella-Garcia C, Julvez J, Fortuny J, Rebordosa C, García-Esteban R, Riaño Galán I, Tardón A, Rodríguez-Bernal C, Iñiguez C, Andiarena A, Santa-Marina L, Sunyer J, “Acetaminophen use in pregnancy and neurodevelopment: attention function and autism spectrum symptoms”, 2016. Trouvé sur : http://ije.oxfordjournals.org/content/early/2016/06/27/ije.dyw115

(4) Society for Endocrinology. “Taking paracetamol during pregnancy may reduce fertility of daughters.” ScienceDaily. ScienceDaily, 6 January 2018. Trouvé sur : www.sciencedaily.com/releases/2018/01/180106103439.html

(5) D Møbjerg Kristensen, U Hass, L Lesné, G Lottrup, “Intrauterine exposure to mild analgesics is a risk factor for development of male reproductive disorders in human and rat”, Human Reproduction Advance Access, 2010. Trouvé sur : http://humrep.oxfordjournals.org/content/early/2010/11/08/humrep.deq323.ful

(6) Benkimoun Paul, “Le paracétamol, facteur de risques pour le foetus”, Journal Le Monde, Novembre 2010. Trouvé sur : http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/11/08/le-paracetamol-facteur-de-risque-pour-les-f-tus_1437274_3224.html

(7) Bornehag, C.-G. et al., “Prenatal exposure to acetaminophen and children’s language development at 30 months”, European Psychiatry. Trouvé sur : https://www.europsy-journal.com/article/S0924-9338(17)32989-9/fulltext

(8) Magnus MC, Karlstad Ø, Håberg SE, Nafstad P, Davey Smith G, Nystad W,“Prenatal and infant paracetamol exposure and development of asthma: the Norwegian Mother and Child Cohort Study”,International Journal of Epidemiology, 2016. Trouvé sur : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26861478

(9) http://www.lemonde.fr/sante/article/2017/01/06/l-ansm-suspend-la-commercialisation-d-uvesterol-d_5059029_1651302.html

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *