fbpx
Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !16 avril 2024
Depuis les années 1970, il existe une solution naturelle, sans risque et sans effet secondaire pour soulager la douleur pendant l’accouchement : le TENS.

Le TENS : l’outil magique pour diminuer la douleur des contractions dont personne ne parle

Il y a de fortes chances que vous n’ayez jamais entendu parler du TENS pour diminuer la douleur des contractions pendant votre accouchement. Cette petite machine portable et non invasive est utilisée depuis les années 1970 pour soulager les douleurs aiguës, y compris pendant l’accouchement. Si vous avez envie d’accoucher sans péridurale, le TENS peut être une option formidable à faible risque pour soulager la douleur des contractions. Qu’en dit la science et celles qui l’ont utilisé ? Comment se le procurer ? Je vous dis tout ce que vous devez savoir avant de l’utiliser.

Le TENS, comment ça marche ?

Le TENS (Transcutaneous Electrical Nerve Stimulation) est un appareil composé d’un boîtier et de quatre électrodes autocollantes que l’on place sur le bas du dos, au niveau des reins.

Le boîtier permet de régler l’intensité et la fréquence des impulsions électriques, selon votre ressenti et vos besoins pendant votre accouchement.

Le TENS agit selon deux principes :

  • Le principe de la porte : les impulsions électriques stimulent les fibres nerveuses qui transmettent les sensations tactiles et de pression, et inhibent les fibres qui transmettent la douleur. C’est comme si on fermait la porte à la douleur pour laisser passer les autres sensations.
  • Le principe des endorphines : les impulsions électriques favorisent la libération d’endorphines, les hormones du bien-être, qui ont un effet analgésique naturel.

Comment utiliser un TENS pendant votre accouchement ?

Le TENS peut être utilisé dès le début du travail, à domicile ou à la maternité, et jusqu’à l’expulsion de votre bébé.

C’est un outil parmi d’autres, qui peut être combiné avec d’autres méthodes naturelles de soulagement de la douleur, comme la respiration, le ballon, le bain, l’acupression, le peigne, les massages avec ou sans huiles essentielles…

Vous pouvez utiliser un TENS dans n’importe quelle position de votre choix. 

La sensation qui traverse les électrodes ressemble à un léger bourdonnement ou à un picotement, mais l’appareil est doté de boutons que vous pouvez utiliser pour augmenter ou diminuer l’intensité, en fonction de votre niveau de douleur, de votre tolérance et de votre stade de travail.

Le TENS n’interfère normalement pas avec les appareils de monitoring, il peut donc être utilisé en continu à la maternité si les soignants qui vous accompagnent vous le permettent. 

Il ne présente pas de danger pour la mère ni pour le bébé, à condition de respecter les indications et les contre-indications.

Quels sont les bienfaits du TENS pendant l’accouchement ?

Cette petite machine, entièrement sous votre contrôle, envoie une impulsion électrique de faible intensité dans le bas de votre dos à l’aide d’électrodes pour diminuer la douleur des contractions

Cette stimulation des nerfs bloque les influx douloureux, favorise la sécrétion d’hormones antidouleur (ocytocine et endorphines) et peut aussi aider à vous détendre.

Une méta-analyse portant sur 19 études mesurant l’efficacité du Tens publiée dans la Cochrane* en 2009 a conclu que son utilisation pendant l’accouchement : 

✅ diminue les douleurs intenses pendant le travail 

✅ augmente le nombre de femmes satisfaites du soulagement de la douleur pendant le travail 

✅ conduit les femmes à avoir à nouveau recours à une TENS lors d’un prochain accouchement 

✅ ne fait pas ou peu de différence dans le taux de césarienne

Côté pratique, il est facile à utiliser et à transporter.

Il est aussi peu coûteux et même remboursé par certaines complémentaires.

Comment se procurer un TENS pour votre accouchement ?

Maintenant que vous savez comment ça fonctionne, reste à savoir comment et où s’en procurer un.

Le TENS se loue ou s’achète auprès de certaines pharmacies, magasins de sport ou sites internet spécialisés. 

Il faut compter entre 20 et 50 euros pour une location d’un mois, et entre 50 et 80 euros pour un achat. 

Le mieux est de vous renseigner auprès de votre gynécologue, sage-femme ou kiné avant d’utiliser un TENS, car il existe quelques contre-indications (stimulateur cardiaque, épilepsie, hypertension ou hypotension artérielle). 

Il est également recommandé de faire un test à domicile avant le jour J, pour se familiariser avec l’appareil et trouver le réglage qui vous convient le mieux.

L’avis de celles qui ont utilisé un TENS pendant leur accouchement

J’ai recueilli quelques témoignages des abonnées du programme Naissance douce qui ont utilisé le TENS pendant leur accouchement :

  • Julie : “J’ai utilisé le TENS dès que j’ai commencé à avoir des contractions régulières à la maison. Ça m’a permis de rester plus longtemps chez moi avant d’aller à la maternité. J’ai trouvé que ça soulageait bien la douleur, ça me faisait comme des picotements agréables dans le dos. J’ai pu augmenter l’intensité au fur et à mesure que les contractions se renforçaient. Je n’ai pas eu besoin d’autre chose jusqu’à la fin du travail.”
  • Léa : “J’ai loué un TENS sur internet après avoir vu une vidéo sur YouTube. Je l’ai testé avant l’accouchement et j’avoue j’ai trouvé ça bizarre, mais pas désagréable. Le jour J, je l’ai mis dès que je suis arrivée à la maternité. Je l’ai gardé pendant tout le travail, sauf quand je suis allée dans le bain sinon il aurait été HS. Je pense que ça m’a aidée à supporter la douleur, mais ça ne l’a pas fait disparaître non plus donc avis mitigé. J’ai quand même demandé la péri à un moment, mais je ne regrette pas d’avoir essayé malgré tout.”
  • Sarah : “J’ai acheté un TENS sur les conseils de ma sage-femme qui m’avait fait essayer au préalable à son cabinet. Je l’ai utilisé dès les premières contractions et je n’ai pas arrêté jusqu’à la naissance de mon bébé. C’était génial, je sentais que je gérais mieux la douleur, que j’étais plus détendue et plus confiante. Je pouvais régler moi-même l’intensité et la fréquence des impulsions, ce qui me donnait un sentiment de contrôle. Je recommande le TENS à toutes les femmes qui veulent vivre un accouchement naturel et positif.”

Vous l’aurez compris, le TENS qui gagne à être connu et testé pour soulager la douleur des contractions pendant l’accouchement. Il peut être une alternative ou un complément à la péridurale, selon les envies et les besoins de chaque femme. Alors, pourquoi ne pas tenter ?

Et vous ? Est-ce que vous testé le TENS avant ou pendant votre accouchement ? Qui vous en a parlé ? Est-ce que vous l’avez trouvé efficace pour diminuer la douleur des contractions ? Partagez votre expérience avec la communauté des naturelles mamans dans les commentaires ci-dessous ! 

Anne-Laure Wright

Rejoignez Naissance douce, le programme de préparation à l’accouchement en ligne créé par l’équipe de sages-femmes de Naturelle Maman.

Références scientifiques

(1) Dowswell T, Bedwell C, Lavender T, Neilson JP. Transcutaneous electrical nerve stimulation (TENS) for pain management in labour. Cochrane Database of Systematic Reviews 2009, Issue 2. Art. No.: CD007214. DOI: 10.1002/14651858.CD007214.pub2″

(2) Augustinsson LE, Bohlin P, Bundsen P, Carlsson CA, Forssman L, Sjöberg P, Tyreman NO. Pain relief during delivery by transcutaneous electrical nerve stimulation. Pain. 1977 Oct;4(1):59-65. doi: 10.1016/0304-3959(77)90087-2. PMID: 927881.

(3) Bundsen P, Peterson LE, Selstam U. Pain relief in labor by transcutaneous electrical nerve stimulation. A prospective matched study. Acta Obstet Gynecol Scand. 1981;60(5):459-68. doi: 10.3109/00016348109155461. PMID: 6975549.

(4) Kaplan B, Rabinerson D, Lurie S, Bar J, Krieser UR, Neri A. Transcutaneous electrical nerve stimulation (TENS) for adjuvant pain-relief during labor and delivery. International Journal of Gynecology & Obstetrics 1998;60(3):251-5.


Attention : nos conseils sont donnés à titre purement informatifs, dans un but strictement personnel et familial. Les remèdes cités n’ont pas pour but de remplacer ou de se substituer à un traitement médical. En cas de malaise ou de maladie, consultez d’abord un médecin ou un professionnel de la santé en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé. En utilisant le site www.naturellemaman.com, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l’avis de désengagement de responsabilité et vous consentez à ses modalités. Si vous n’y consentez pas, vous n’êtes pas autorisé.e à utiliser ce site.

2 Comments

  1. Noee Reply

    Merci pour cet article c’est super intéressant ! Je vais en parler à ma sage-femme, c’est étonnant qu’elle ne m’en ait pas parlé parce qu’elle est très pro physio et nous donne des supers conseils en prépa.

  2. Oloo Reply

    Hello
    J’ai eu droit au tens lors de ma première grossesse. C’était un peu, si tu ne veux pas de péridurale, démerde toi avec ça…
    Ma foi j’ai fini par balancer le truc dans la chambre. J’avais l’impression qu’on me donnait justement un bidule pour m’envoyer des « décharges électriques » alors que j’avais déjà de quoi me mettre dans tous mes états. Je peux en rire maintenant mais sur le coup ça m’a exaspérée. Merci pour l’article parce que je n’avais pas compris son utilité ce jour là.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *