Comment protéger le cœur de votre bébé

Je suis comme vous. Pendant mes grossesses, les risques de maladie et même de mort de mon bébé me faisaient extrêmement peur.

C’est certainement une des raisons pour lesquelles j’aime autant partager avec vous toutes les mesures simples qui permettent de protéger vos bébés des risques les plus courants pendant la grossesse.

Si vous souhaitez à tout prix assurer un bon capital santé pour votre bébé dès le début de votre grossesse…

…vous devez absolument prendre soin de votre organe le plus vital :

Je parle bien sûr du cœur. Et je dirais même : d’un cœur solide.

Et pour cela, il n’y a pas 36 solutions : il faut faire du sport !

Une étude de l’Université de Kansas City présentée au Congrès annuel Experimental Biology à Washington, a d’ailleurs prouvé que la pratique régulière d’une activité physique durant la grossesse était aussi bénéfique pour le cœur du bébé que pour celui de sa maman.

Le sport permet notamment de diminuer le rythme cardiaque du fœtus, jusqu’à un mois après sa naissance.

Et une fréquence cardiaque peu élevée du bébé est un signe de bonne santé.

Menée sur 61 femmes enceintes, cette étude a prouvé que les futures mamans qui pratiquaient au moins 30 minutes d’exercice physique trois fois par semaine avaient des fœtus avec un rythme cardiaque moins élevé – signe d’une bonne santé cardiovasculaire – au cours des dernières semaines de grossesse et jusqu’à un mois après la naissance.

Les résultats étaient si probants que les chercheurs sont allés jusqu’à affirmer que le sport pendant la grossesse était la première mesure à adopter par les futures mamans pour optimiser la santé cardiovasculaire de leur bébé, avant et après leur naissance.

Les autres bienfaits du sport pour votre bébé

Un « effet bouclier » pour son cerveau

Une étude canadienne réalisée à l’Université de Montréal et présentée en Novembre 2013 au salon Neuroscience de San Diego (2), a prouvé que le cerveau du bébé d’une femme enceinte pratiquant une activité sportive modérée se développait plus rapidement.

Les chercheurs ont comparé deux groupes de femmes enceintes : le premier devait effectuer 20 minutes de sport modéré (marche, vélo, natation, stretching) à raison de trois fois par semaine pendant la grossesse.

Le deuxième groupe devait être sédentaire et ne pas faire de sport.

Les résultats ont montré que les cerveaux des bébés des mamans sportives pendant la grossesse étaient plus matures, ce qui laisse entendre qu’ils se sont développés plus rapidement que celui des autres.

Une diminution du risque de césarienne

Une autre étude dont les résultats ont été publiés en 2014 dans le American Journal of Obstetrics and Gynecology met également en évidence les bienfaits de l’exercice physique régulier pendant la grossesse, qui diminuerait de 50% le risque de syndrome de macrosomie foetale, mais également de 34% le risque de naissance par césarienne (3).

Des exercices adaptés à chaque trimestre

Maintenant que vous connaissez tous les bénéfices, vous vous demandez peut-être vers quelle activité vous tourner ? Je vous ai préparé une liste de suggestions, adaptées à chaque trimestre de la grossesse.

Premier trimestre

Comme votre ventre ne vous gène pas encore, vous pouvez continuer votre entraînement habituel aussi longtemps que vous vous sentez à la hauteur.

À la fin de ce premier trimestre, votre bébé mesure seulement la taille d’un abricot ! Il n’y a donc aucune raison physique qui vous empêche de pratiquer votre sport habituel.

Cependant, même si vous pouvez toujours le faire, cela ne signifie pas que vous en ayez envie. Je me souviens d’avoir fait un footing lors de ma première grossesse alors que je ne savais pas encore que j’étais enceinte et de m’être mise à vomir subitement… J’en garde un souvenir horrible.

En plus de l’envie de vomir, vous pouvez aussi vous sentir très fatiguée, avoir des douleurs dans la poitrine, être très sensible aux odeurs… Parfois, l’exercice peut aider.

Une marche rapide dans l’air frais peut aider à réduire vos nausées et à vous donner plus d’énergie.

Pensez aussi à vous étirer et à respirer profondément pour ouvrir votre cage thoracique et diminuer l’effet des nausées.

Deuxième trimestre

Le deuxième trimestre est la période idéale pour débuter une activité physique, surtout pour les femmes qui n’en pratiquaient pas avant la grossesse.

Les nausées et la fatigue ont généralement disparu et vous devriez avoir plus d’énergie. Vous pouvez continuer à faire du sport aussi longtemps que vous vous en sentez capable.

Il suffit juste de bien vous écouter, de respecter vos limites et de prendre quelques précautions supplémentaires car de nouveaux phénomènes étranges (mais tout à fait normaux !) commencent à faire leur apparition :

Votre ventre commence à s’arrondir à vue d’œil et cela signifie donc que votre utérus est maintenant assez grand pour faire pression sur votre veine cave lorsque vous vous allongez sur le dos.

Évitez au maximum de vous allonger sur le côté droit pendant vos exercices de fitness car vous risquez de vous sentir très vite étourdie et d’avoir le souffle court.

Une nouvelle hormone, la relaxine, fait son apparition dans votre corps pour agir sur vos ligaments afin de les assouplir et de les étirer. Vous êtes plus souple certes, mais vous risquez aussi plus facilement de vous blesser. Écoutez votre corps et ne forcez aucun mouvement.Un troisième phénomène, très fréquent et tout à fait normal, fait son apparition dans le bas de votre ventre.

Appelées “syndrome du ligament rond”, ces douleurs qui peuvent parfois ressembler à de petites décharges électriques sont dues à l’étirement des muscles et des ligaments (tissus très résistants, mais flexibles, qui maintiennent les os ensemble) qui soutiennent votre utérus.

Troisième trimestre

Les choses commencent à devenir sérieuses, vous avez peut-être les petits pieds de votre bébé coincés dans vos poumons, des brûlures d’estomac, les pieds et les jambes gonflées, et la fatigue est de retour…

Ces trois derniers mois vont vous paraître longs, voire interminables, mais le fait de rester active va vous aider à vous préparer mentalement et physiquement à la naissance.

Vous pouvez vous représenter votre accouchement comme une véritable épreuve sportive à laquelle vous vous préparez intensivement !

Si vous n’êtes pas sportive, marchez !

La marche est une activité douce, idéale si vous n’êtes pas une grande sportive, qui vous permet de rester en forme sans forcer sur vos genoux et vos chevilles.

La marche est également sans danger pendant ces neuf mois et elle a de nombreux bienfaits : elle active la circulation sanguine, particulièrement celle des jambes, améliore la respirationet renforce la sangle abdominale.

Ma sage-femme m’a recommandé de marcher pendant au moins une demi-heure par jour. Pendant ma deuxième grossesse pendant laquelle j’étais particulièrement en forme, j’ai même fait de longues promenades de 2 à 3h par jour tout au long de mon congé maternité.

En marchant, respirant, nageant, prenant l’air et en vous relaxant chaque jour, vous mettez toutes les chances de votre côté pour être en pleine forme le jour de la naissance de votre bébé et lui assurer la meilleure des santés.

Anne-Laure Brunelle


Sources :

(1) « Labor of love: Physically active moms-to-be give babies a head start on heart health ». Trouvée sur : https://www.sciencedaily.com/releases/2011/04/110407101406.htm

(2) Dave Ellemberg, Daniel Curnier, Elise Labonte-LeMoyne, “Exercise during pregnancy gives newborn brain development a head start”, Université de médecine de Montréal, 2013. Trouvé sur : http://nouvelles.umontreal.ca/en/article/2013/11/11/exercise-during-pregnancy-gives-newborn-brain-development-a-head-start/

(3) Domenjoz I, Kayser B, Boulvain M, “Effect of physical activity during pregnancy on mode of delivery”, American Journal of Obstetrics and Gynecology, 2014. Trouvé sur : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24631706

2 pensées sur “Comment protéger le cœur de votre bébé

  • Avatar
    25 février 2019 à 11 h 13 min
    Permalink

    Bonjour naturelle maman,

    Je fais de la natation deux fois par semaine et ça me fait un bien fou. Je nageais aussi avant d’être enceinte mais j’en ressentais moins les bienfaits que maintenant où je sens après chaque séance de nage mes muscles renforcés et les douleurs diminuées. Je conseille la nage à toutes les futures mamans !

    Répondre
  • Avatar
    7 mars 2019 à 12 h 43 min
    Permalink

    Bonjour naturelle maman, je suis enceinte de quatre mois et demi après deux fausses couches qui m’ont laissée très affaiblie et apeurée pour cette nouvelle grossesse. Je vous remercie pour vos articles qui l’aident à voir les choses de manière plus positive et a ne pas me focaliser sur la tristesse et l’angoisse.

    Répondre

Répondre à Fatia Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *